06 octobre 2009

Le hollandais sans peine, Marie-Aude Murail

le_hollandais_sans_peineL'école des Loisirs, 1989, 56 pages.

Aussitôt arrivée à Ljubljana, je me suis inscrite à la Knjižnica, la bibliothèque française. Et histoire de se recréer des repères, rien ne vaut un Marie-Aude Murail, comme quand j'étais petite. Le choix est vite fait, ce sera Le Hollandais sans peine.

Cet été, les parents l'ont décidé, les vacances, ce sera à l'étranger, en Allemagne ! Rien de tel pour que Jean-Charles, neuf ans, apprenne la langue : immersion totale, même pas le sentiment de travailler, bref, il n'aura aucune excuse pour ne pas être bilingue à la fin de l'été.

C'est oublier que Jean-Charles n'a absolument aucune envie d'apprendre l'allemand, ni aucune autre langue d'ailleurs. Il veut juste se baigner, et s'amuser ; bref, passer de bonnes vacances. Alors, lorsqu'il rencontre un petit garçon de son âge, étranger, et que celui-ci lui demande de nommer ce qui l'entoure, Jean-Charles, sans comprendre ce qui lui arrive, se met soudainement à inventer des mots, et à créer une autre langue. Langue qui permettra au garçonnet de satisfaire son papa tout en passant de bonnes vacances, dans un monde où tente se dit "chrapati" et fleur "chprout" !

J'aime toujours autant Marie-Aude Murail, sa plume légère et rigolote, pour me donner - est-ce bien nécessaire ? - du coeur à l'ouvrage dans l'apprentissage de ma nouvelle langue !

Posté par Lamelimelo à 19:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Le hollandais sans peine, Marie-Aude Murail

    veut miaux tard que jamais

    héhé, c'est un petit grand classique !!! je l'offre dès que je peux

    (dis donc, je n'étais jamais venue par ici, c'est drôle tout de même)

    Posté par Agaagla, 24 juin 2010 à 21:09 | | Répondre
Nouveau commentaire